[RPG] Les fantômes de la République - Jeu

Envie de participer à des discussions RP ? Ce forum est là pour ça.
Ephynie Gosh
Messages : 21
Enregistré le : 08 avril 2012, 23:25
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Contrebandier

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Ephynie Gosh » 24 avril 2012, 17:31

Tout était allé très vite. TROP vite... les évènements s'étaient tellement précipités qu'Ephy ne savait plus trop comment réagir. Elle gardait néanmoins son sang-froid, tentant tant bien que mal d'analyser les faits.

Elle ignorait qui étaient ces inconnus qui lui étaient littéralement tombés dessus, mais elle avait pris le parti en entendant la patrouille de gardes approcher de se dissimuler à leur instar, préférant pour le moment ne pas se faire remarquer des services de sécurité du vaisseau.

Elle les suivit encore quand l'un d'entre eux découvrit une porte dérobée. Elle ignorait ce qu'ils avaient fait pour avoir la sécurité aux trousses, mais étant donné qu'ils n'avaient pas tenté, pour protéger leur fuite d'éliminer ni neutraliser d'une quelconque façon l'inconnue qu'elle était également pour eux, elle estimait être en toute relative sécurité avec eux. Ils n'avaient pas franchement l'air de criminels... du moins pas plus qu'elle ne l'était elle même.

Elle resta bouche-bée en découvrant le laboratoire et la salle de clonage, puis retint un juron. Des mois qu'elle fouillait discrètement le vaisseau, profitant de la relative liberté de circulation dont elle jouissait à bord et plus encore de son talent de discrétion, sans rien trouver... et voilà que ces individus surgis de nulle part la conduisaient tout droit au coeur du mystère !

C'était là de toute évidence le ou l'un des secrets du Fureur Nocturne... tout à fait du genre qui pouvait intéresser le Bha'lir Noir... il fallait qu'elle obtienne plus de renseignements !

Alors que les autres s'occupaient des scientifiques présents, et d'abréger les souffrances du cobaye rodien, elle sortit une mini-caméra de sa ceinture et commença à filmer la salle avec discrétion, cachant la camera au creux de sa main, juste au cas où un de ses "compagnons" y trouverait à redire...


"- Une patrouille... Fichez le camp rapidement... On se retrouve dans l'une des soutes... Je me servirais de Lyokoï... Heu... De lui comme d'une balise..." décréta celui qui venait de se présenter sous le nom de Quinlan Vos comme un nouveau groupe de soldats approchait dans le couloir.

Continuant à filmer, Ephynie parcourut la salle du regard et aperçut une porte qui donnait sur une autre zone du vaisseau, et la désignant d'un geste se dirigea vers elle d'un pas vif.

- Par ici, on a une chance de s'échapper...

Sans vérifier s'ils la suivaient, elle ouvrit la porte, jeta un coup d'oeil prudent dans la coursive sur laquelle elle donnait, et la découvrant déserte s'y glissa vivement. Les autres ne tardèrent pas à la rejoindre. Il était vrai que les possibilités de s'échapper étaient très limitées. Elle jeta un coup d'oeil à leur groupe disparate, pesa un instant le pour et le contre, puis soupira en annonçant :

- Je connais un endroit où nous devrions être tranquilles, je doute qu'on vienne nous y chercher, nous y serons en sécurité pendant un moment... Suivez moi...

Sans vraiment vérifier s'ils la suivaient ou pas, elle prit la direction du hangar dans lequel se trouvait son vaisseau. Peu de chances qu'on vienne les y chercher... et à bord, elle au moins se sentirait en sécurité...

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 27 avril 2012, 20:08

Dark avait vivement regretté ne pas avoir plus de temps pour combattre le terentarek et les gardes, mais le peu d’empressement de ses compagnons, ainsi que l’absence toujours pesante de son armure, des joujoux intégrés à l'intérieur et de ses armes de contact le poussa à suivre les autres dans leur repli stratégique ( il détestait le mot retraite, allez savoir pourquoi).
Après avoir percuté une humaine qui visiblement avait le don pour se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, Dark se retrouva réduit à se cacher contre le Lorrdien pour éviter la patrouille. La mine boudeuse du Lorrdien ajouta à l'exaspération de Dark. Ce n'était pas lui au moins qui aurait besoin d'un bon bain pour chasser l'odeur de viande séchée.
L'espion les emmena dans un passage secret ( disparaitre au moment opportun semblait vraiment être sa seule qualité), et ils arrivèrent dans grande salle contenant de très nombreux cylindres, fabriqués et desservant une technologie inconnue du Mandalorien. Cependant, il pouvait discerner dans certains des corps flottants. De plus en plus étrange.Mais ce qui le choqua le plus, ce fut la vision de la table d'opération avec au centre le Rodien éventré. Sa formation d'origine de médecin, même Arkanien, lui avait toujours appris qu'on devait anesthésier le patient avant l'expérience, même si cette dernière pouvait se révéler intéressante, comme cela semblait le cas ici.
Alors que la prudence élémentaire et la stratégie auraient exigé d'analyser calmement la situation, les autres se ruèrent sur les scientifiques, et Dark n'eut d'autre choix que de plonger l'un de ces derniers au royaume des rêves par une pression délicate sur les cervicales. Le Kiffar se lança alors dans une tirade épique, clamant être un Jedi ( ce qui ne surprit pas Dark) à la retraite ( ce qui le surprit beaucoup plus). Mais avant d'avoir pu lui demander des précisions sur la manière dont il avait pu quitter l'Ordre, le Kiffar, courageusement, fit diversion avec la patrouille approchant et s'en alla.
L'humaine qu'ils avaient rencontrée leur proposa de les guider dans un lieu sûr, mais Dark avait remarqué quelque chose de plus intéressant: Une salle adjacente où la porte indiquait réserves d’armes et armures. Dark, sans prêter attention au sous-titre qui indiquait équipement à donner aux clones, pénétra dans la salle et récupéra avec la vitesse de l'habitude une armure en Beskar ultra moderne comparée à la sienne, ainsi qu'une vibrolame et un fusil blaster lourd au nom prometteur: Westar. Il lança un comlink à la Twi'lek et au Lorrdien puisque l'humaine était déjà en train d’ouvrir une porte de sortie, et leur dit:
Suivez-la si vous voulez mais méfiez-vous quand même, car elle n'a pas l'air d'une enfant de chœur. Moi, je vais faire sauter ces cylindres et fouiller le niveau s'il y a d'autres horreurs de ce genre, puis préparer l’éventuelle extraction de Vos des mains des Sith . Contactez moi lorsque vous serez en sécurité.
Puis il partit vers la réserve d'explosifs
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Aurra Sing
Messages : 88
Enregistré le : 27 avril 2010, 14:43
Sexe : Féminin
Espèce : Twi'lek
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Aurra Sing » 01 mai 2012, 16:12

Aurra était restée bouche-bée en découvrant cette salle.
Son métier de masseuse lui avait permis d'écouter de longues heures durant son maitre parler avec ses partenaires commerciaux... Et lui avait permis d'en apprendre beaucoup sur la galaxie... Et certains évènements qui s'y tramait. Elle reconnut ainsi ainsi-tôt les cylindres de clonage, souvent évoqués par son maitre. Celui-ci aurait cherché à en acquérir pendant de longues années... En vain.

Depuis qu'ils étaient rentrés dans la salle, les compagnons d'Aurra avaient rapidement agit, en neutralisant les scientifique et en achevant le pauvre rodien. Mais voila qu'ils commençaient à se disperser. Le dénommé Quinlan était parti avec des gardes, Lyokoi s'intéressait de près aux cylindres. Le fou était parti chercher des armes et autres explosifs. Quant à leur nouvelle compagne, elle les avait laissé pour prendre la direction de la soute à vaisseaux.

Au milieu de tout ce foutoir, Aurra devait faire un choix... Quinlan, bien que dans de sales draps, avait su prouver qu'il savait se débrouiller. Lyokoi semblait ne plus remarquer sa présence, tellement il était absorbé dans son étude des cylindres (Et l'odeur de jambon ne l'attirait guère) et l'humaine n'avait pas attendu longtemps pour partir... Aurra observa alors de loin le mandalorien... Et se décida à le rejoindre.
Fou comme il était, il serait bien capable de faire exploser le vaisseau! Mieux valait ne pas le laisser seul... Et Aurra voulait en savoir plus sur cet énergumène.

Aurra le rattrapa donc, et glissa son bras sous celui du fou. Rien de tel que le charme d'une Twi'lek pour faire parler un inconnu :)

"Alors, tu sors d'où comme ça? De l'infirmerie? T'as du prendre un sacré coup sur la tête lors du crash... La dernière fois que j'ai vu quelqu'un d'aussi perdu, nous étions encore sur Coruscant!"
http://i.imgur.com/jLKu7.jpg

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 01 mai 2012, 20:30

Dark avait commencé à ouvrir la première caisse d'explosifs, qui contenait apparemment des grenades Flash. Ce n'était pas avec cela qu'il allait pouvoir détruire la technologie Sith. mais après avoir trouvé des détonateurs thermiques, beaucoup trop dangereux dans la situation actuelle, il finit par trouver dans la troisième caisse ce qu'il cherchait: des grenades à impulsion électromagnétique, qui court-circuiteraient et ferait voler en éclats les cuves cylindriques sans trop de dégâts collatéraux. Mais alors qu'il cherchait à comprendre comment il pourrait les régler, il sentit la Twi'lek s'approcher. Si elle voulait l'aider à placer les détonateurs, ce ne serait pas de refus, même si, en dépit des compétences qu'elle avait déjà démontrer, il doutait qu'elle soit capable de manier des explosifs. Qui avait d'ailleurs déjà vu une masseuse avec des explosif? Mais qui en avait déjà aussi vu égorger des adversaires. Elle saura peut-être armer les détonateurs...
Mais la Twi'lek semblait avoir d'autres projets en tête puisqu'elle passa cavalièrement son bras sous celui de Dark. Si elle avait peur, et voulait qu'il la protège, il faudrait qu'elle commence par lui lâcher le bras servant à utiliser son Blaster. Mais elle n'avait pas l'air effarouché et commença un numéro de charme
"Alors, tu sors d'où comme ça? De l'infirmerie? T'as du prendre un sacré coup sur la tête lors du crash... La dernière fois que j'ai vu quelqu'un d'aussi perdu, nous étions encore sur Coruscant!"
Dark soupira. Dans d'autre conditions, il se serait volontiers laisser jouer à ce petit jeu, mais pour le moment, il devait se dépêcher de détruire les cuves, pour aller ensuite aider le Kiffar avant que celui-ci se fasse torturer et convertir de force au côté obscur.
Non je ne sort pas de l'infirmerie, mais d'une oubliette Sith. Ces derniers n’auraient jamais pu me retenir longtemps de les chasser, même si ils semblent avoir évolué étrangement. Et je vais parfaitement bien. Par contre, les Sith et les traîtres iront beaucoup moins bien quand j'en aurait fini avec eux, répondit-il d'un ton distrait tandis qu'il se saisissait d'une des caisses tout en retirant son bras de celui de la Twi'lek. Si tu y connais quelque chose en explosif, peux tu prendre une caisse et l'apporter dans la salle des cuves, ainsi que prévenir l'espion Jambon de se préparer à quitter les lieux. car ça ne va pas tarder à chauffer.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Aurra Sing
Messages : 88
Enregistré le : 27 avril 2010, 14:43
Sexe : Féminin
Espèce : Twi'lek
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Aurra Sing » 02 mai 2012, 15:43

Aurra était quelque peu déçue... Le mandalorien n'était pas très bavard et quelque peu rustre.
Elle le regarda alors sortir de la pièce avec une caisse de munitions sous le bras... Se demandant comment ce type, pourtant à l'allure militaire, pouvait confondre de telles munitions pourtant répandues dans la galaxie depuis leur mise en vente 10 ans plus tôt, avec des explosifs...

Amusée, elle s'empara de deux blasters légers qu'elle attacha à sa ceinture puis suivit son compatriote tout en jouant habillement avec une vibrolame qui trainait dans la salle d'armes.

"Tu sais, ce n'est pas avec ça que tu vas faire exploser cette carcasse... Et même si tu le pouvais, je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. Nous sommes coincés sur cette planète, au milieu de nul part, et ce vaisseau ou du moins ce qu'il contient, est sans doute notre meilleure chance de nous en tirer.
Je ne sais pas ce que l'Empereur t'a fait, mais si tu veux vraiment lui botter le cul comme tu le prétends, tu ferai mieux d'élaborer un plan pour revenir vers le noyau..."


Aurra continuait à suivre le mandalorien, en trouvant étrange qu'il parle de l'Empereur comme d'un Sith parmi d'autres... Ils ne courraient pourtant pas les rues...
http://i.imgur.com/jLKu7.jpg

Avatar du membre
Lyokoï
Messages : 547
Enregistré le : 06 octobre 2011, 18:55
Sexe : Masculin
Espèce : Lorrdien
Planète natale : Zaloriis
Affiliation : Indépendant
Localisation : Sur une plage sur Naboo

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Lyokoï » 02 mai 2012, 19:59

Complètement pris dans son étude du système de clonage, Lyokoï avait à peine entendu le rodien mourir et l'arrangement du rendez-vous dans la soute. Tout ce qu'il savait c'était que Vos se servirai de lui comme balise de localisation...

Ces cylindres de clonage étaient finalement très archaïques, sûrement de conception médiocre et la taux de survie proche d'un stormtrooper perdu sur Kashyyyk. En fait, il suffisait juste de les débrancher pour tuer tous les pauvres embryons.

Au moins, ils n'auraient pas à faire sauter le vaisseau...

Fier de ses découvertes Lyokoï se retourna vers les lurons restant et s'aperçut qu'ils n'étaient plus que deux. Par chance il y avait la belle Twi'lek, mais malheureusement le mando perdu. Ce dernier s'approchait de lui en tenant une caisse de munition et marmonnait de tout faire péter, la Twi'lek, désormais armée, le suivait avec amusement et sarcasmes.

"_Tu sais, ce n'est pas avec ça que tu vas faire exploser cette carcasse... Et même si tu le pouvais, je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. Nous sommes coincés sur cette planète, au milieu de nul part, et ce vaisseau ou du moins ce qu'il contient, est sans doute notre meilleure chance de nous en tirer.
Je ne sais pas ce que l'Empereur t'a fait, mais si tu veux vraiment lui botter le cul comme tu le prétends, tu ferai mieux d'élaborer un plan pour revenir vers le noyau...
_J'ajouterai même, qu'il n'y a aucun Siths dans ce vaisseau, et que ça fait mille ans qu'il n'y en a plus que deux..."

Le mandalorien accusa le coup en lâchant la caisse. Décidant qu'il était temps de lui remettre les idées en place, Lyokoï découpa avec son sabrelaser le nodule d'alimentation des cylindres et s'assit sur une chaise encore intacte, tout en enlevant les dernières tranches de Jambon encore collées sur lui...

"_On va prendre le temps de parler un peu avant de rejoindre les autres. D'où est-ce que tu sors ? Tu as subi un coup sur la tête ? Un coma ? j'ai l'impression que tu mélanges un peu tout. Tu sais quelle date on est ?"

Alors que le mandalorien réfléchissait, Lyokoï sourit à la Twi'lek qui semblait suivre avec attention, et amusement, les déboires de ce pauvre garçon...
Grand Libriste des Disciple de Gnost-Dural, Guilde officielle de Starwars-Holonet.

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 02 mai 2012, 20:52

Dark réfléchissait profondément tout en essayant de digérer les chocs successifs que lui infligeaient ses compagnons. Premièrement, ils étaient à bord d'un vaisseau crashé au milieu de nul part. Comment retrouver ses frères Mandaloriens? Deuxièmement, les Sith ne contrôlaient pas le vaisseau puisqu'ils n'étaient plus que deux. Comment allait-il pouvoir améliorer son score de chasse? Enfin, le génocide des Sith, et Dark ne savait s'il devait en remercier l'auteur pour avoir sauver sans doute la galaxie, ou le détester pour avoir commis une telle faute professionnelle de laisser des survivants, datait d'au moins mille ans d'après le Lorrdien. C'était impossible! L'espion devait décidément avoir pris de la drogue auprès du dénommé Vador pour raconter cela.
Nous sommes bien environ dix ans après le traité de Coruscant non? demanda-t-il à ses partenaires, tout en réalisant que les grenades qu'il était en train de ramasser n'étaient certainement pas des grenades, mais plutôt d’étranges chargeurs ressemblant à des munitions. Une erreur qu'il n'aurait sans doute jamais fait s'il avait été parfaitement calme. Il fallait qu'il comprenne combien de temps s'était déroulé en son absence, afin de retrouver sa sérénité de combattant.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Quinlan Vos
Messages : 1054
Enregistré le : 01 octobre 2011, 19:19
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : A bord du Skorp-Ion...

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Quinlan Vos » 02 mai 2012, 22:32

Alors qu'il venait de quitter la salle de clonage avec les gardes, l'un d'eux lui rendit son harnais d'outillage, y compris son sabre-laser, toujours soigneusement dissimulé dans un manche d'hydro-clé...
Ne voyant plus de raison de les suivre plus loin, et n'ayant pas envie de laisser le charmant petit groupe de ses compagnons loin derrière lui, il envisageait de se débarrasser de son escorte a grand coup de laser, puis décidant qu'il était temps de passer à l'action, il se retourna et assomma d'une manchette dans la gorge le garde qui le suivait, lui subtilisant au passage son blaster, avant de paralyser les deux gardes restant d'une courte rafale...

Après les avoir trainé dans un petit réduit et déshabillé (non seulement ils seraient ridicules, mais en plus ils risquaient de donner l'alerte un peu moins rapidement totalement dénudés), il rebroussa chemin, se basant sur la position de Lyokoï en espérant que celui-ci ai eu la bonne idée de rester avec les autres... surtout avec la jolie corellienne...

Il en était tellement concentré sur la position de ses compagnons d'infortune qu'il ne senti les deux personnes sensible à la Force qu'au dernier moment... Il faut dire que leur puissance dans la Force était minime, mais pourtant bien réelle, avec une espèce d'aura dérangeante, comme si il s'agissait exactement de la même personne mais en deux endroits différents, dans deux corps différents...
Les observant avec attention, il s’aperçut qu'il s'agissait de clones... Ils n'avaient rien a voir avec ceux qui avaient servit de chair à canon pendant la guerre du même nom... Ceux ci avaient une vraie présence dans la Force et probablement la capacité de s'en servir... chose qu'ils confirmèrent dans l'instant en essayant maladroitement de le propulser en arrière avant de dégainer chacun un sabre laser à double lame...

Ne réfléchissant pas, et son entrainement reprenant le dessus, Quinlan dégagea également le sien, l'activant dans le même mouvement pour engager le combat, inégal en apparence...

S'immergeant dans la maitrise du sabre laser, les cours dispensés par Maitre Tholme, puis Maitre Windu lors de son ré-entrainement lui permirent de tenir tête aux deux clones... Les attaques s’enchainaient parfaitement avec les parades et les esquives, et petit à petit, il commença à les repousser, jusqu'au moment ou son sabre-laser trouva une faille dans la défense du premier, tranchant sans problème la poignée du sabre, la main le tenant avant le séparer son corps en deux parties des plus inégales...
Le second redoubla d’effort, mais seul contre un maitre Jedi, il n'avais aucune chance et quelques minutes plus tard, il subit le même sort que son "frère"...

Récupérant les sabre-lasers des clones maitrisant la Force, Quinlan s'empressa de rejoindre ses compagnons...
Sa déception fut grande en voyant que la charmante corellienne n'était plus parmis eux, mais se reprenant rapidement, il leur raconta brièvement ses aventures depuis qu'il s'était séparé d'eux...
"Si la Force le veut..."
Quinlan Vos

Ephynie Gosh
Messages : 21
Enregistré le : 08 avril 2012, 23:25
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Contrebandier

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Ephynie Gosh » 02 mai 2012, 23:22

Ehynie ne mit pas longtemps à comprendre que personne ne l'avait suivie, vu qu'elle n'entendait pas le moindre pas derrière elle et ne ressentait nulle présence, mais cela ne la fit pas ralentir pour autant.

Ces gens étaient après tout des inconnus, s'ils n'avaient pas assez de jugeote pour comprendre qu'elle leur offrait un asile sûr où souffler un moment, c'était leur problème, pas le sien. Elle ne leur devait rien. Au contraire, il ne s'en était fallu que d'un cheveu qu'ils ne la précipitent dans les ennuis.

Elle continua donc un bon moment sa route vers le hangar où se trouvait le "Quark", mettant de la distance entre elle et ces étranges trublions. Mais finalement elle s'arrêta en jurant tout bas.

Elle aurait peut-être besoin d'eux en fin de compte... découvrir les secrets du Fureur Nocturne n'était pas une sinécure... et ces quatre là lui avaient permis d'en percevoir une partie. Ils avaient l'air doués pour se mettre dans les ennuis jusqu'au cou... et pour fourrer leur nez là où il ne fallait pas. Ce qui pouvait avoir des effets très positifs bien que dangereux...

Ephynie pesa un instant le pour et le contre. Mais dû bien convenir que seule, elle n'arriverait probablement à rien. Et puisque le destin avait mis cette étrange compagnie sur sa route... autant essayer d'en tirer le plus possible partie.

Elle fit donc finalement demi-tour, se disant qu'elle avait encore une chance de trouver un ou deux de ces étranges personnages dans la salle des clones ou à proximité. Dans le pire des cas, elle essaierait de retrouver le dénommé Quinlan Vos. Elle l'avait reconnu comme étant l'homme qu'elle avait vu dans un hangar, en train de se frayer un chemin dans un vaisseau endommagé qu'elle supposait être le sien. Elle avait des chances de l'y revoir tôt ou tard si les autres s'étaient évaporés.

Mais à sa grande surprise, quand elle eut réussi à retourner à la salle des clones, après avoir dû faire un petit détour pour éviter une patrouille de gardes, elle les y retrouva tous les quatre. Même Vos était de retour...

Discrètement elle se rapprocha d'eux, et s'adossa à un mur pour écouter le récit du "Jedi à la retraite", attendant qu'il fasse une pause pour reprendre son souffle avant d'intervenir :

"Votre ami mandalorien a posé une question intéressante... n'aurez vous pas l'amabilité de lui remettre, au sens propre, les pendules à l'heure ?"

Jetant un regard et un sourire en coin à Vos qui n'avait pas l'air d'apprécier qu'elle intervienne alors qu'il était en train de narrer ses exploits, elle ajouta :

"Désolée d'interrompre un si passionnant récit d'aventure, Jedi, mais je pense que ce serait la moindre des choses que d'expliquer à cet homme qu'il est très loin de son époque natale... je pense que si toi ou cet individu (elle désigna d'un geste négligent Lyokoï qui semblait faire les yeux doux à la Twi'lek) lui disiez la vérité, il l'accepterait plus facilement que si c'est moi qui m'en charge...

Avatar du membre
Lyokoï
Messages : 547
Enregistré le : 06 octobre 2011, 18:55
Sexe : Masculin
Espèce : Lorrdien
Planète natale : Zaloriis
Affiliation : Indépendant
Localisation : Sur une plage sur Naboo

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Lyokoï » 02 mai 2012, 23:33

"Nous sommes bien environ dix ans après le traité de Coruscant, non?"

Alors que la Twi'lek était dans l'incompréhension de la situation, Lyokoï se trouvait dans un sentiment partagé entre l'ahurissement, la pitié profonde et le délire complet. Coupé dans leur élans par Quinlan revenu avec ses effets, où se trouvait sûrement camouflé son sabrelaser. Lyokoï avait dû lui aussi recourir un nombre incalculable de fois à cette technique et son pauvre sabrelaser s'était retrouvé dans la peau d'une lampe torche, d'une brosse à cheveux, de fer à défrisé, d'un cigare électronique, d'un scanner corporel, d'un modèle archaïque de comlink et aussi d'une brosse à chiottes. Laissant cette énumération plus que douloureuse derrière lui, il écouta le récit de Quinlan.

Puis la belle corréllienne fit une réapparition soudaine en soulevant la question du pauvre Mando assit sur un chaise.

Lyokoï décida d'être direct et succin:

"_Nous sommes 3600 ans après... à une cinquantaine d'années près... Les Siths ont été vaincus et d'autres guerres majeurs ont eu lieu depuis. Mais les deux seuls restant qui se relayaient de maîtres à apprentis ont pris le dessus il y a une vingtaine d'année. Actuellement, ils se font appeler Dark Sidious et Dark Vador, le premier étant le maître.
_Deux grosses enflures... Ajouta la Twi'lek.
_Tu l'as dis. Écoute moi, le mando, tous ce que tu as connu n'existe plus si tu viens de cette époque. Je pourrais t'aider à retrouver les tiens si tu veux, mais il faut d'abord qu'on sache à quoi sert ce vaisseau avant de le refaire partir une fois épuré... Ça pue les mégalomanes foireux... Un Terentatek et des clones, limite c'est trop classique."

Enfin, il se tourna vers Quinlan.

"_D'après ce que tu me dis et de ce que j'en déduis après ce que nous avons vécu, il y a un, ou plus, utilisateurs de la Force moisi avec des envies de délire dans ce vaisseau... J'ai dû pas mal lui mettre des bâtons dans les roues avec ma conneries..."
Grand Libriste des Disciple de Gnost-Dural, Guilde officielle de Starwars-Holonet.

Avatar du membre
Quinlan Vos
Messages : 1054
Enregistré le : 01 octobre 2011, 19:19
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : A bord du Skorp-Ion...

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Quinlan Vos » 03 mai 2012, 11:38

Jetant un coup d’œil autour de lui, il vit les cylindres désactivés depuis le coup de sabre-laser de Lyokoï...

" - Quand ils vont se rendre compte qu'on a saboté leur centrale de clonage, tué leurs gardes et deux clones et assommé leurs scientifiques, celui ou ceux qui sont derrière tout ça ne vont pas être content du tout... D'ailleurs, je me suis toujours demandé comment on avait pu obtenir le Fureur Nocturne pour ce petit voyage... Un destroyer de classe Venator, ça ne se trouve pas comme ça... A mon avis celui ou ceux qui sont derrière tout ça on des appuis haut placés... Des appuis du genre "Seigneur-Sith-mégalomanique-tout-content-de-lui-parce-qu'il-a-décimé-l'Ordre-Jedi-et-qu'il-règne-sur-la-galaxie"... Ou alors des moyens financiers qui font d'eux l'un des groupe les plus riches de la Galaxie... Grosso modo, je dirais le Soleil Noir ou les Hutts... Il n'y a qu'eux qui puissent jouer ainsi a "armes égales" avec l'Empire au niveau pognon... Ceci dit, si c'était les Hutts, on en aurait vu à bord... Dans tous les cas, on devrait déguerpir de cette salle rapidement... Une idée de là ou on peu aller faire le point sur nos ennuis ?? "
"Si la Force le veut..."
Quinlan Vos

Ephynie Gosh
Messages : 21
Enregistré le : 08 avril 2012, 23:25
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Contrebandier

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Ephynie Gosh » 03 mai 2012, 20:00

Toujours adossée au mur, un peu à l'écart des autres, Ephy jeta un regard approbateur bien qu'un peu étonné sur Quinlan Vos. Il n'était pas aussi bête qu'il pouvait en avoir l'air... Il avait mis le doigt sur un des points qui avaient attiré l'attention du Bha'lir Noir : qui avait pu se permettre d'utiliser un destroyer de classe Venator pour cette petite balade, et dans quel but ? Nul doute en effet qu'il y avait de gros financements là-dessous...

"Dans tous les cas, on devrait déguerpir de cette salle rapidement... Une idée de là ou on peu aller faire le point sur nos ennuis ?? "

La Corellienne soupira.

"J'avais déjà proposé un lieu où nous aurions tous été tranquilles... mais il ne semble pas avoir trouvé grâce à vos yeux. Si vous avez mieux à proposer..."

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 03 mai 2012, 20:46

Dark était effondré par les nouvelles qu'il venait d'entendre : 3500 ans d'écoulés! Qu'étaient devenus ses compagnons d'armes? à quoi pouvait désormais servir toutes les réserves secrètes qu'il avait constitué sur différentes planètes pour continuer la lutte contre l'Empire? Que restait -il aujourd'hui de la grandeur des Mandaloriens. Mais sa formation militaire repris le dessus. Comme lui avait appris son père, Barin Ordo, il fallait qu'il se concentre sur l'instant présent, pour pouvoir toujours combattre. Il aurait tout le temps de faire de la nostalgie lorsque l'affaire serait terminée. Il y avait deux Sith à abattre, et pour les abattre, il fallait que ce vaisseau ou quoi que ce soit d'autre fonctionne pour quitter la planète. Donc il avait besoin d'explorer ce vaisseau. Donc il avait besoin d'éliminer les adversaires à bord, à plus forte raison s'ils servaient les Sith. Donc il avait besoin de l'aide de ses compagnons et d'un bon plan. Tout devenait beaucoup plus simple et recommençait à ressembler à une de ses bonne vieilles missions.
Tout en réglant son nouveau casque et en rangeant son matériel médical dans un sacoche, il déclara:
Si vous cherchez un lieu sûr, je déconseille effectivement les hangar et les lieux où les passagers se concentrent, car c'est l'idée classique que de se dissimuler dans la foule, et c'est le premier lieu qu'ils vérifieront. Je conseille d'opter pour une des soutes arrières d'ou je suis sorti. Il n'y a que du matériel et des reliques stockées. On pourra y faire une pause au calme pour s'y faire oublier et préparer les étapes suivantes. Si quelqu’un veut bien m'expliquer l'organisation de ce vaisseau, je nous ouvre un conduit par la maintenance des droïdes. Une autre proposition?
En attendant la réponse de ses nouveau frères et soeur d'armes. il demanda l'un des sabres laser à Vos. C'était un double lame, ce qu'il n'avait pas souvent manié, mais il ne doutait pas qu'avec ça, un vibrolame, les grenades, le fusil blaster, les gadgets de sa nouvelle armure et ses compagnons, Vador et Sidious n'avaient qu'à bien se tenir.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1044
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Rancor Malade » 04 mai 2012, 17:02

Il observait ce curieux groupe d'individus depuis une dizaine de minutes, déjà et avait de la peine a se décider à entrer en scène ou non. Etant d'un naturel méfiant et peu chaleureux envers les nouveaux venus, Waakel Merrhaé se remémora les précédents événements qui viennent de chambouler sa vie:
Après avoir passé sa vie (une petite vingtaine d'année) en captivité dans le centre d'étude biologique de Coruscant, il a tenté mainte fois de s'en échapper, en vain. Il avait tout de même la chance de bénéficier du soutien inconditionnel de Sarrel, sa compagne. Elle est très différente de lui, accepte les visites des soigneurs sous se soucier de se qui pourrait lui arriver. Elle a toujours trouvé que Waakel était trop impulsif et rebelle pour rester en vie bien longtemps, mais à force de le côtoyer, elle admettait, à contre cœur, que sa détermination et son courage en faisait de lui quelqu'un d'hors du commun. De son côté, Waakel avait trop de doutes, de questions, pourquoi les gardaient-on comme des animaux? Il se révoltait à chaque fois que les biologistes semblaient ne pas tenir compte du fait que son espèce est intelligente. Plus que tout il souhaitait la liberté pour mener une vie simple avec sa compagne, mais l'incertitude pesante ne lui a jamais donné la force de se rapprocher de Sarrel, ni même de lui avouer ce qui le brûle, au plus profond de son être... Mais soudain les scientifiques commencèrent à vider le centre de ses occupants, sans explications, en chargeant un mâle et une femelle de chaque espèce à bord de grands containers...
C'est ainsi qu'il passa les premières années du vol dans une cellule noire à bord du Fureur Nocturne, avec pour seule compagne Sarrel, en proie à une grande terreur. Lorsque que le crash survint, il constata que leur cage était sans issue, et s'empressa de réconforter et consoler sa compagne qui commençait à perdre ses moyens, folle d'inquiétude. Les gardes accompagnés de scientifiques inspectèrent méthodiquement chaque cellule pour s'assurer de la bonne santé des occupants.
"C'est maintenant ou jamais", adresse-t-il calmement à Sarrel en tournant la tête. Son visage trahissait une grande inquiétude sous ses airs de brave rebelle combatif. Sarrel le connaissait assez pour le voir du premier coup, et se leva d'un bond pour prendre dans ses bras, pour la première fois. Cette sensation sublime dura le temps d'une dizaine de secondes, jusqu'à l'ouverture de la porte. Il adressa un sourire en coin à sa belle juste avant d'effectuer un prodigieux bond en arrière pour plaquer au sol les scientifiques. Waakel fut surpris de la présence de deux gardes armés, mais la surprises de ces derniers face a un représentant d'une espèce inconnue, lui laissa le temps de prendre leur têtes dans chacune de ses mains et de les frapper l'une contre l'autre. Le temps en cellule est long et les exercices physique quotidiens l'avaient maintenu au top de sa forme. Il se tourna lentement vers Sarrel et lui fit signe de venir. Alors qu'elle se dirigeait vers lui, la sirène d'alarme retentit et la porte de la cellule se ferma violemment. Il plaqua rapidement son visage contre le hublot qui lui permit de voir son aimée, indemne. Il hurla de tout ses poumons qu'il reviendrait au plus vite la chercher. Elle lui sourit simplement, signe de sa confiance inébranlable.

Il revêtit rapidement un uniforme de garde et pris une arme, bien qu'ignorant comment s'en servir au mieux, se fraya un chemin entre les niveaux et les divers conduits. C'est ainsi qu'il fit irruption dans la salle de clonage, par la porte opposée de celle où ce curieux groupe était entré. Ils lui parurent tout de suite fort sympathique lorsqu'il les vit assommer les deux scientifiques présents. Cependant, il retenait sa fougue, en attendant de voir comment la situation évoluait...
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1044
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Rancor Malade » 07 mai 2012, 13:14

«Ils ont l'air plus calme.../i]» songea Waakel alors que le groupe se tenait autour le l'homme en armure. Ce dernier était dépité, comme si sa planète venait d'être détruite. Il se relevait et l'homme chevelu lui tendit ce qui semblait être une arme. «Ils font mine de partir...» se dit-il «Je n'ai pas vraiment le choix, il faut tenter le coup.» Il se sortit d'un élégant geste en sautant hors du couvert derrière lequel il se cachait, sans faire le moindre bruit, et se dirigea d'un pas assuré vers ce curieux groupe.

Malgré sa méfiance, Waakel disposait d'un atout certain: Le temps passé en captivité lui avait permis de déceler les intentions des visiteurs de son enclos. Si les scientifiques venaient simplement le nourrir, ils semblaient passifs, ou, au mieux, content d'effectuer cette besogne, ce qui signifiait à Waakel qu'il n'y avait pas de danger. Par contre, si les scientifiques arboraient un air rassurant, il ne manquait pas d'analyser encore leurs visages jusqu'à y trouver une once d'inquiétude, voire de sadisme. Dans ces derniers cas, il n'était pas rare qu'il se débatte fortement, allant même parfois jusqu'à blesser ou assommer ses gardiens pour ne pas subir leurs expériences. Ces dernières étaient donc fréquemment ajournées, voire même annulées; ce qui ne l'aidait pas beaucoup à améliorer sa situation puisqu'il clamait son statut d'espèce intelligente, mais se comportait comme une vraie bête sauvage. Pour savoir à quoi s'attendre, il était champion. D'entrée, il saurait d'intuition les émotions des personnes qu'il était sur le point de rencontrer. La peur, l'étonnement, probablement, mais en aucun cas l'indifférence.

Les dès sont lancés. « Mesdemoiselles, messieurs, bonjour!» Le groupe, surpris, se tourna d'un coup vers l'intrus. Vos et le Mandalorien dégainèrent leurs armes et visèrent le Taung, ainsi que la Twi'lek, avec un léger temps de retard. Lykoï fit un tel sursaut qu'il faillit tomber à la renverse. Le silence dura quelques secondes, et Quinlan Vos fut le premier à le rompre:
- Qui es-tu?... Et quoi?
- Je suis Waakel Merrhaé, un Taung, un des derniers" il sortit également son arme et la jeta au sol et écarta les bras "Mais je ne souhaite pas être le dernier."
Dark Mandalorien n'en revenait pas.
- Un Taung?! L'espèce qui a créé le Mando'ade! Je connais les légendes de mon clan! Elles racontent que vous étiez de grands guerriers." S'exclama-t-il en baissant son blaster.
- Hélàs, guerrier, j'ai passé ma vie dans une cage…
- … Ce qui n'a pas empêché de vous maintenir en belle forme." Lança la contrebandière, un sourire en coin.
- J'en étais sûr! Ce vaisseau est un cirque ambulant!" Sortit Lyokoï, qui reprenait ses esprits. Le Gardien Kiffar, dont la méfiance était palpable pour Waakel, laissait malgré tout ses pistolet pointés sur le nouveau venu.
- Que veux-tu?
- Je demande votre aide pour...
- Pourquoi on t'aiderait? On a aucune raison de faire confiance à un type sortit de la préhistoire." Dit Vos froidement.
- J'ai pris cet uniforme sur un des deux gardes que j'ai assomés violemment en sortant de ma cellule.
- Je crois que je l'aime, bien celui-là!" Avoua Lyokoï, ayant retrouvé le sourire et sa bonne humeur habituelle.

Waakel fixait le Kiffar aux cheveux longs. Ce dernier faisait preuve d'une détermination hors du commun. Quinlan Vos n'était pas convaincu. Puis il se souvint que sa confiance, placée dans un dévaronien qui ne la méritait pas, lui avait tout de même, avec beaucoup de péripéties, sauvé la vie sur Kashyyyk. Sans ce dévaronien, il n'aurait pas connu son propre fils. A cette pensée, son regard se fit plus tendre. Il baissa ses Westars, mais son changement d'attitude soudain ne passa pas inaperçu pour Waakel. Une attitude presque familière pour lui, il se demanda si Vos et lui n'avait quelques points communs, des raisons de se battre similaires...

Waakel fit quelques pas en avant pour serrer la main de Vos puis de toute l'équipe, afin de faire rapidement connaissance. Le Mandalorien semblait connaître son espèce et Waakel souhaitait en apprendre davantage. De plus le guerrier avait visiblement connu maints affrontements, ce qui le désignait comme coéquipier de premier choix. Si ça se trouve, le guerrier aux apparences brutales a peut-être un cœur tendre caché sous son armure.
- Ecoutez, j'ai besoin d'aide. Ma compagne est restée prisonnière quand je me suis échappé, une alarme a retentit et a verrouillé la porte. Je promets de vous aider à sortir d'ici ou tenter de démarrer cette installation, ou ce vous voulez, mais je n'irai nulle part sans elle. Qui est avec moi?
Il lut sur le visage de Quinlan qu'il le comprenait.
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 07 mai 2012, 21:16

Dark était sidéré. Les Taungs étaient en voie d'extinction! eux, des guerriers si puissants, les pères de leur peuple! La galaxie avait dû bien changer sans lui. Il se souvint un instant de plusieurs compagnons Taungs qu'il avait rencontré lors d'une visite sur Mandalore. Ils avaient l'air si heureux alors ... et aujourd'hui tous mort depuis longtemps. Dark sentit la tristesse monter en lui. Allons, il fallait qu'il tienne le coup encore un peu. Le Taung se dirigea vers lui puis s'adressa au groupe, réclamant leur aide pour sauver sa compagne, et plongeant Dark dans un cruel dilemme. Son cœur le poussait à aider le Taung. Une telle race ne saurait avoir le droit d'être traité comme des bêtes! Mais en même temps, toute opération dans le secteur allait devenir dangereuse, du fait des événements récents et de l’accroissement du nombre de gardes proches que Dark sentait dans la Force. Il s'était de plus promis de conduire le groupe à bon port, afin de se mettre à jour et de prévoir un plan pour exploser Sidious et Vador. Ne sachant que choisir, Dark se tourna vers ses compagnons en quête d'un indice pour décider, et attendant leur réponse, il tendit des réserves de munitions au Taung.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Lyokoï
Messages : 547
Enregistré le : 06 octobre 2011, 18:55
Sexe : Masculin
Espèce : Lorrdien
Planète natale : Zaloriis
Affiliation : Indépendant
Localisation : Sur une plage sur Naboo

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Lyokoï » 07 mai 2012, 21:28

La venue du Xenos fut une surprise pour Lyokoï. Il était tellement concentré pour éviter de rire face à la situation du mandalorien, qu'il ne s'aperçut pas de l'arrivée du Taung. En sursautant, il se mit en position de défense mais glissa sur une tranche de jambon qu'il avait enlevé précédemment.

Alors qu'il se remettait de sa chute, Lyokoï émit l'idée qu'il serait peut-être temps qu'il développe une technique de Force pour détecter les viandes mortes... Le taung expliqua le pourquoi du comment et les autres lurons avaient des auras de pensées très disparates. Néanmoins, Lyokoï ne put se retenir de faire une remarque sur le délire ambiant qui régnait dans le navire.

Lorsque le nouveau venu vint à expliquer son échappée, Lyokoï le sonda. Ce type était amoureux, très. De plus, il vivait dans une sorte de pureté naïve qui le rendit de suite intéressant face à la corruption ambiante du reste de l'équipe. Et le Jedi ne put s’empêcher d'en faire une remarque à double sens.

"_ Je crois que je l'aime bien, celui-là!
_ Écoutez, j'ai besoin d'aide. Ma compagne est restée prisonnière quand je me suis échappé, une alarme a retentit et a verrouillé la porte. Je promets de vous aider à sortir d'ici ou tenter de démarrer cette installation, ou ce vous voulez, mais je n'irai nulle part sans elle. Qui est avec moi?"

Il y eu un petit silence tout de suite brisé par le rire de l'espion Jedi...

"_ Mouahahahah ! Petit bonhomme, tu es tombé sur le groupe le plus recherché du bâtiment composé d'un mandalorien de 3500 ans, de deux Jedis, d'une championne d’arène Twi'lek et d'une correllienne perdue. Mais je crois savoir où se trouve ta dulcinée...
_ T'as un plan ? demanda la Twi'lek.
_ Ouiiiii ! Lyokoï prit un ton loufoque et une voix de dictateur fou. On va allez chercher le plus de paumés possible, on va rassembler la plus grande troupe de bras cassés du vaisseaux et ensuite nous prendrons le pouvoir !! Mais avant tout, il nous faut un Worrt chasseur de prime et un Blurrg informaticien pour être au complet."

Il avait dit cette dernière phrase avec un tel sérieux que le mandalorien et la correllienne étaient restés sidérés. Vos s'était plaqué la main sur la tête et la Twi'lek semblait avoir vu juste dans son jeu d'acteur, elle avait dû passer du temps sur scène. Le pauvre taung, lui, ne savait plus où se mettre...

"_ Trêve de plaisanterie, tu as un VRAI plan ? Quinlan semblait s’énerver du délire de son compagnon d'arme.
_ Oui, tout ce que nous vivons est lié. Les clones, les expériences, les créatures...
_ Et le crash. Ajouta la correllienne.
_ Nan, le crash, c'est lui. Lui répondit Vos en montrant Lyokoï du menton.
_ QUOI !?! Ephynie Gosh le fixa alors avec une colère plus qu'apparente.
_ Hey ! On a tous nos petits problèmes de portes de toilettes. Répondit-il pour se défendre. Enfin zut ! Nous sommes dans un labo vivant où se trouve des types suffisamment riches et mégalomaniaques pour jouer avec la Force et ses utilisations. Nous avons tous à y gagner en mettant fin à ce délire. Je propose qu'on se scinde en deux groupes et qu'on fasse une première ronde de recherche dans le vaisseaux. Si vous trouvez des gens à rallier à la cause, n'hésitez pas ! Je propose qu'on se retrouve tous dans une heure dans la soute que la demoiselle a proposé. On séparera les Jedis et celui avec la miss servira de phare de Force à l'autre..."

Fier de son plan, mais sentant toujours le courroux d'Ephynie Gosh, Lyokoï fit le tour des visages de chacun.
Grand Libriste des Disciple de Gnost-Dural, Guilde officielle de Starwars-Holonet.

Ephynie Gosh
Messages : 21
Enregistré le : 08 avril 2012, 23:25
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Contrebandier

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Ephynie Gosh » 08 mai 2012, 19:10

L'irruption du Taung plongea Ephynie dans le plus grand désarroi. Après un mandalorien qui n'était autre qu'une relique vivante, voilà qu'ils tombaient sur un être d'une espèce supposée éteinte... enfin, c'était plutôt lui qui leur était tombé dessus... Si elle avait pu rallier le noyau en les emmenant avec elle, sa fortune aurait été faite... Enfin, de toute façon, l’eclavage était interdit par son organisation… ce qui lui convenait parfaitement, car elle n’avait aucun goût pour ce genre de pratique.

Enfin le dénommé Waakel Merrhaé avait quelque chose de touchant... il attirait la sympathie. Pas comme Lyokoï, qui commençait à lui échauffer les oreilles... dire que ce pitre était responsable du crash du Fureur Nocturne ! Comment pouvait-on être aussi idiot et provoquer de telles catastrophes ? Et cet énergumène était un Jedi ? Bel exemple que voilà... elle avait une envie folle de lui caresser les côtes avec une de ses vibro-lames...

- La ronde de recherche et la séparation en deux groupes, je suis pour... si ça me permet de ne plus être en présence de l'espion Catastrophe...

Se retenant pour ne pas botter les fesses de Lyokoï (elle n'y serait probablement pas parvenue, puisqu'il semblait qu'il soit un adepte de la Force, mais ça la démangeait fortement !), elle posa une main sur l'épaule du Taung et décréta :

- Je t'accompagne. Allons sortir ta compagne de sa cage... aucun être vivant ne devrait être privé de sa liberté, surtout pour servir de cobaye à une bande d'illuminés qui se cachent derrière le nom de scientifiques pour justifier leurs actes...

Elle réussit le tour de force de sourire à Waakel tout en foudroyant une fois encore Lyokoï du regard.

- On se retrouvera ensuite tous dans la soute où se trouve mon vaisseau. Il est sécurisé... et on ne voit pas grand monde trainer par là. On devrait y être tranquilles pour faire le point...

Ephynie regarda le reste de l'assistance, et demanda :

- Qui vient avec nous ? Quinlan ? Tu es des nôtres ? Ce n'est pas que ta compagnie me plaise particulièrement, mais si c'est ton... ami... qui nous accompagne, ça risque de mal tourner... pour lui, bien sûr...

Avatar du membre
Aurra Sing
Messages : 88
Enregistré le : 27 avril 2010, 14:43
Sexe : Féminin
Espèce : Twi'lek
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Aurra Sing » 08 mai 2012, 19:38

Aurra pensait avoir touché le fond quand elle était rentrée dans la Corellienne... De toute évidence, elle était loin du compte. Et quelque chose lui disait que ce n'était pas fini...

Le groupe avait émis l'hypothèse de se scinder en deux... Cela rappela étrangement à Aurra ces films de série B où les héros se séparent et finissent décapités les uns après les autres...

Aurra haussa les épaules. Quitte à se faire massacrer, autant le faire en s'amusant.

"- Je prends Lyokoi avec moi. Je suis sûr qu'il a encore plus d'un tour dans son sac. Et au moins, on ne mourra pas de faim..."

Aurra ramassa ses armes qu'elle avait fait tomber à l'arrivée du Taung...

"- Et si on ne veut pas qu'on nous retrouve, autant aller là où on ne nous attend pas. Je ne pense pas que les militaires iront nous chercher près du Terentarek... "

Elle empoigna alors Lyokoi par la cape et se dirigea vers la porte d'où ils venaient...
http://i.imgur.com/jLKu7.jpg

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 08 mai 2012, 20:30

Dark, en voyant Aurra emmener Lyokoï par la cape, comprit son plan: se diriger vers le Terentaeek, pour éviter les gardes. Avec elle pensant pour les deux, ils devraient arriver à s'en sortir vivant et à les retrouver. L'esprit un peu plus apaisé, Dark se tourna vers le Taung.

Je viens aussi. Ils vont voir ce que cela vaut de retenir prisonniers des Mandaloriens. indique-moi la cellule. Je te suis et Ephynie, prends l'arrière garde. Si on nous agresse par derrière je veux le savoir tout de suite. Je ne veux pas revenir avec des équipiers en moins.

La Corellienne, qui avait l'air d'avoir une dent contre le Lorrdien par ailleurs, semblait ne pas apprécier de recevoir des ordres. Dark espérait qu'elle saurait néanmoins agir en tant que professionnelle et bien les couvrir. Il régla son casque en vision haute définition, vérifia que son fusil blaster était prêt, tâta son sabre laser et sa vibrolame, testa rapidement les armes secrètes de son armure... Oui il était prêt pour le combat. Maintenant, qu'ils lui montrent le chemin.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Quinlan Vos
Messages : 1054
Enregistré le : 01 octobre 2011, 19:19
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : A bord du Skorp-Ion...

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Quinlan Vos » 08 mai 2012, 21:17

Quinlan avait suivit les discutions en se tenant légèrement en retrait, et force lui était d'admettre que Lyokoï et Ephynie avaient raison... Il valait infiniment mieux séparer les Jedis, le seul problème étant que si il partait avec Ephynie, Waakel et Dark Mandalorien, l'autre groupe ne serait composé que de deux personnes... Pas franchement raisonnable quand on connaissait les capacités de Lyokoï pour se fourrer dans les ennuis... et son intérêt pour les jeunes femmes sexys et séduisantes...

- Mandalorien, pourrais tu aller avec Lyokoï et Aurra ?? Histoire d'équilibrer les groupes... Et si ils doivent affronter un terentarek, tes talents de combattants leurs seront utile... Se tournent vers le Taung, il s'adressa a lui... Avec Ephynie et moi-même, nous irons chercher ta compagne... Ensuite on se regroupera tous ensemble dans l'une des soutes, celle ou notre amie contrebandière a stationné son transport...

Il regarda chacun de ses compagnons a tour de rôle, s'assurant qu'ils avaient tous compris leur rôle...

- Que la Force soit avec nous... Nous en aurons besoin...

Après un rapide coup d’œil dans le couloir, il pris la tête de son groupe pour s'éloigner en direction des cellules...
"Si la Force le veut..."
Quinlan Vos

Avatar du membre
Sundowner
Messages : 79
Enregistré le : 04 mai 2012, 23:56
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Kalee
Affiliation : République Galactique

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Sundowner » 08 mai 2012, 21:58

Spancky courrait, il courrait depuis 10 minutes, l'alarme hurlait dans ses oreilles, il devait se rendre, lui, et seize autres commandos dans les cellules de détentions, une évasion paraît-il, " Grenades flash réglées sur 3 micros par paquet de six et neuf réglées sur 2 secondes, okay ?", leur avait-il dit. C'étaient des mecs comme lui, certains plus taciturnes que d'autres , plus violents, ou plus moqueurs, mais tous avait un point commun, ils emmerdaient le monde ...

-Okay on arrive dans 2 minutes messieurs !, à peine essoufflé, il parvenait à entendre Jaix qui ricanait en comptant ses pas, pas très fute'fute, il avait néanmoins de quoi vous clouer le bec, le mix parfait entre la sulfateuse laser et le canon à protons ...

" Plusieurs prisonniers, une T.L,un Lorrdien, un Kiffar, et peut-être d'autres individus,nos traçeurs les ont localisés près des cellules, chargez-vous en !"
Toujours aussi précis ces imbéciles ! avait penser notre commando, son armure noire ornée de symboles mandaloriens gris se fondait bien dans l'épave du Vénator , il menait le groupe en silence...

" Okay, on y est, doucement, mettez-vous en formation Zêta 8-11, et je veux deux snipers en prime, par de tirs létaux, que du paralysant, corps à corps autorisé, brouilleurs d'armures enclenchés ! Allez, silence radio !"

Ils y étaient enfin , Spancky espérait que ça soit rapide, et que tous les fugitifs seraient au rendez-vous ...
Image

Kote!
Kandosii sa ka'rta, Vode an.
Coruscanta a'den mhi, Vode an.
Bal kote, darasuum kote...

Avatar du membre
Lyokoï
Messages : 547
Enregistré le : 06 octobre 2011, 18:55
Sexe : Masculin
Espèce : Lorrdien
Planète natale : Zaloriis
Affiliation : Indépendant
Localisation : Sur une plage sur Naboo

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Lyokoï » 08 mai 2012, 22:26

Voyant Mandalorien réticent à se séparer du seul type lui ressemblant, Lyokoï le poussa vers le groupe de Quinlan tout en étant tiré par sa cape trouée.

"_ On fera tout pour éviter les ennuis ! Lui dit-il. Eux auront sûrement besoin de ta puissance de feu !
_ Merci..."

Il se laissa trainer par Aurra jusqu'à ce qu'ils soient sortis de la pièce. Elle s'arrêta alors pour regarder dans le couloir.

"_ Je ne ressens rien de proche. Le Terentatek se trouve au fond du petit passage que tu vois de l'autre côté...
_ Exact. On fait comment pour l'approcher ?
_ Le Terentatek n'est qu'une bête. Il ne me ressent pas dans la Force et n'attaque que ce qu'il voit. Allons déjà dans le passage pour se mettre à l'abri."

A eux deux ils étaient bien plus discrets que le groupe des 4 hurluberlus. Mais la puissance de combat faisait défaut face à un plus grand groupe. Ils entrèrent dans le passage et Lyokoï s'adossa dans une alcôve pour réfléchir. C'était le même endroit que lorsqu'ils s'étaient tous cachés après la poursuite et juste avant d'entrer dans le labo.

"_ Un Terentatek seul dans un vaisseau, c'est ultra-moisi comme excuse. Il garde forcément quelque chose. Je propose de trouver quoi... Tu en penses quoi ?"

Il releva la tête vers Aurra qui l'écoutait. Décidément, elle lui rappelait sa vie sur Zeltros où, bien qu'il fut à l'époque trop jeune pour s'en soucier, il avait vécu avec des femmes d'une beauté éclatante. Mais l'énigme passait avant tout. Une fois ce cirque démystifié, il aura tout le temps d'admirer la demoiselle...
Grand Libriste des Disciple de Gnost-Dural, Guilde officielle de Starwars-Holonet.

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 09 mai 2012, 12:57

Dark eu un mauvais pressentiment, lorsqu'il vit partir Lyokoï lui disant que tout irait bien. Avec ce dernier, tout allait toujours mal ces deniers temps, pour ce qu'il connaissait de lui. Mais bon, il avait raison, ils se faufileraient mieux à deux qu'à trois, et étaient plus doués pour la furtivité que lui.
Il appela alors rapidement le Taung qui commençait à suivre Vos.

Allez la libérer, moi je vais faire une diversion au pont supérieur. On se retrouve ensuite. Mais soyez prudent. et vérifiez bien vos arrières.

Il se dirigea vers l'étage supérieur de la salle de clonage, ayant remarqué une porte de sortie, et déboucha bientôt dans un couloir. Se fiant à la Force, il se dirigea vite dans une allée adjacente, puis ouvrit une porte et arriva là où il le souhaitait : la zone carcérale des animaux galactiques. Deux gardes lui tournaient le dos, et il les assomma à coup de crosse. Les ayant attachés, ils les traîna jusqu'à la cellule la plus proche. Il en visualisa rapidement le contenu et sourit
Amusez vous bien, et il jeta les gardes dans une salle pleine de Gizkas.
Et maintenant passons à des choses plus sérieuses. Il s’immergea dans la Force, se rappelant le jour où il avait refusé d'intégrer l'Ordre et préféré continuer à suivre les Mandaloriens. Il avait alors dit qu'il utiliserait la Force uniquement dans les cas les plus désespérés, pour rester un vrai et simple guerrier. Quelle ironie! Il n'avait pas cessé de l'utiliser durant les dernières heures. Il étendit sa sphère de responsabilité, sentant la peur et la colère des bêtes, les pensés des gardes et de ses compagnons plus loin, ainsi que plusieurs personnes ayant d'étranges schéma mentaux quasi identiques.
Il pesta. Il se concentrerait là dessus plus tard. Puisant dans la Force, il se concentra sur deux idées : ouvrir et apeurer. Les portes de toutes les cellules de tout le corridor explosèrent alors , et les animaux se ruèrent dans le couloir. Rek ,Nexu Ronto, et de nombreux autres qu'il ne reconnaissait pas. Dark lança pour faire un peu plus de bruit des packs de munitions qu'il fit exploser à coup de blaster et des grenades soniques.
Que la fête commence!
Il valait mieux maintenant quitter rapidement le secteur et retrouver les autres. Se dirigeant vers la sortie, il tomba sur une patrouille arrivant dans l'autre sens au pas de course. C'était apparemment les gardes habituels de la zone. Dark en abattit deux , s'abrita dans un recoin tandis que les quatre autres ouvrait le feu. Il riposta à coup de grenade soniques restantes ( quitte à faire du bruit, autant continuer). et acheva les survivants d'un large revers de sabre laser qu'ils ne s'attendaient certainement pas à voir venir.Maintenant il pouvait retrouver les autres, et il se mit en quête de la signature mentale du Kiffar.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1044
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Rancor Malade » 09 mai 2012, 15:28

Dark Mandalorien rejoint bien vite Quinlan, Ephynie, Waakel en passant la porte du fond, par laquelle le Taung était entré. Waakel n'avait pas manqué de remercier chaleureusement le groupe qui avait choisi de l'accompagner. Le Kiffar l'intriguait. Il n'approuvait pas cette idée et semblait très en colère contre son compère Jedi qui n'avait pas souhaité être accompagné par le guerrier mandalorien. Mais Waakel percevait plus que ça. Malgré son apparente colère, Quin était inquiet pour son ami Jedi.

- Du calme, ami Kiffar. dit Waakel. Lyokoï est peut-être maladroit, voire même un rayon tracteur de catastrophes, mais s'il a été assez malin pour éviter d'attirer l'attention sur lui depuis le décollage du vaisseau, c'est qu'il doit être discret... Quand il veut.

Le niveau était désert, grâce à la diversion de Dark Mandalorien. La quasi totalité des troupes étaient occupée à rattraper les animaux sauvages et dangereux à coup de rayon paralysant. Puis il arrivèrent vers les portes des élévateurs, mais ces derniers n'étaient bien sûr pas en fonction. Waakel leur indiqua qu'il faudrait descendre de 3 niveaux, et Dark Mandalorien passa devant et découpa une des portes au sabre laser. Waakel n'en avait encore jamais vu, et était plus enthousiaste que jamais: La porte de sa cellule serait rapidement ouverte. Il sauta et agrippa un des câbles des ascenseurs. Quinlan lui emboîta le pas et descendit à sa suite, suivi d'Ephynie, qui ne semblait guère préparée à ce genre d'acrobaties.

- Parle-moi de mon espèce, Mandalorien.
- Avec plaisir! Je t'ai déjà dit qu'ils étaient de grands guerriers, mais ils étaient bien plus que ça. Mandalore le Premier était de cette espèce, c'est lui qui a fondé le clan Mando'ade et décrété le Mando'a comme langue du peuple Mandalorien. Peuple qui d'ailleurs, attira de nombreuses autres espèces et c'est ainsi que l'armée Mandalorienne devint une des plus puissante. Les Mandaloriens faillirent régner sur la galaxie! Enfin, c'était sans compter sur le Jedi Revan. Mais à cette époque, les Taungs étaient déjà beaucoup moins nombreux. Je ne sais pas pourquoi.
- Mon espèce a fait bien des choses à ce que j'entends. Malgré ça, tous les Taungs ont tout de même disparu. Qu'a-t-il bien pus se passer?
- C'est le problème avec les clans de guerriers, ils se battent en duel pour un oui ou pour un non.
Remarqua Vos.
- Les Taungs que j'élèverai seront différents.
Ephynie avait trouvé son équilibre et descendait tranquillement, d'un mouvement fluide quasi-félin. Waakel regarda vers le haut si tout le monde suivait bien.
- Vous vous en sortez, Infinie Gloss?
- C'est Ephynie Gosh!! Et oui, je m'en sors très bien, merci.
- C'est cette porte je présume...
Dit Vos en arrivant.

La porte du niveau était fermée, mais ne put résister à une poussée de Force bien chargée de Quinlan. Waakel, Ephynie et Quinlan sortirent de la cage d'ascenseur, pour se retrouver face à une dizaine de gardes armés qui faisaient leur ronde. ils ne le remarquèrent pas tout de suite mais ils étaient accompagnés d'un clone, comme ceux que Quinlan avait combattu quelques heures auparavant et qui semblait les diriger. Les gardes pointaient leurs blasters sur les intrus...

- Ce sont les intrus qu'on nous a signalés! Lança un garde, suite à quoi leur chef activa son double sabre-laser.
- Trois niveaux plus bas, tu disais? Lança cyniquement Ephynie à Waakel en penchant la tête.

Heureusement, Dark Mandalorien n'allait pas tarder et sentirait dans la Force que ses alliés étaient en danger. Ça allait être l'occasion pour lui de tester son équipement planqué dans son armure...
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Aurra Sing
Messages : 88
Enregistré le : 27 avril 2010, 14:43
Sexe : Féminin
Espèce : Twi'lek
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Indépendant
Contact :

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Aurra Sing » 09 mai 2012, 17:38

"- Un Terentatek seul dans un vaisseau, c'est ultra-moisi comme excuse. Il garde forcément quelque chose. Je propose de trouver quoi... Tu en penses quoi ?"

Lyokoi n'avait pas tort. Certes, depuis le crash, Aurra en découvrait chaque jour un peu plus sur le vaisseau et ses occupants. Mais jamais autant en si peu de temps depuis sa capture dans l’arène! Et bien que de nombreuses espèces semblaient être entassées dans le vaisseau, toutes étaient jusqu'à présent bien enfermées... Toutes à l'exception de ce Terentatek. Cela ne pouvait être une coïncidence.

" - Tu as raison. Cette bestiole n'est certainement pas là par hasard. Et si nous voulons en apprendre plus sur ce vaisseau et sa mission, il va bien falloir aller là où nul ne veut que nous allions... Cette créature vit dans le noir depuis bien trop longtemps. Enfile ça."

Aurra tendit à Lyokoi des verres teintés avant d'en enfiler une paire également. Elle saisit alors une grenade aveuglante récupérée dans la salle d'armes et à nouveau tira Lyokoi par la cape, l'étranglant légèrement au passage.

"Suis moi!"

Elle lança alors la grenade dans la salle du Terentatek, et se jeta dedans. Quelques instants plus tard, la salle rayonna d'une lumière blanche et vive. Equipés de leurs verres, Aurra et Lyokoi n'eurent aucun mal à scruter la salle... Alors que le Terentatek semblait lui déboussoler face à une telle luminosité...
http://i.imgur.com/jLKu7.jpg

Ephynie Gosh
Messages : 21
Enregistré le : 08 avril 2012, 23:25
Sexe : Féminin
Espèce : Humain
Planète natale : Corellia
Affiliation : Contrebandier

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Ephynie Gosh » 09 mai 2012, 19:42

Ephynie était bien contente d’être débarrassée de la présence de Lyokoï. Elle ignorait si elle aurait pu supporter encore longtemps sa vue sans exploser. Comment pouvait-il être si nonchalant en évoquant l’acte stupide qu’il avait commis et qui avait abouti au crash du vaisseau ? Pouvait-il réellement se moquer des morts que cela avait causé à bord, tant parmi l’équipage que les passagers ?

Sentant sa colère devenir trop intense, et remonter la douleur qu’elle enfouissait au plus profond de son cœur, elle se maîtrisa, exécutant l’exercice qu’un vieil homme lui avait autrefois appris, où sa colère était un lac en furie qu’elle s’efforçait d’apaiser, vague par vague, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus la moindre ride à la surface de l’eau. Engloutissant l’image de Lyokoï au plus profond des eaux, pour qu’il ne puisse plus la troubler.

Redevenue maîtresse d’elle-même, elle accepta sans regimber les directives de Dark Mandalorien. Bien que l’obéissance ne fasse pas partie de sa nature, elle savait quand c’était nécessaire accepter les ordres, du moins quand ils paraissaient sensés. Ce fut presque avec amusement qu’elle suivit le va-et-vient du mandalorien entre leurs deux groupes, renvoyé par Quinlan, puis par Lyokoï, pour finalement décider de faire cavalier seul pour les aider par une diversion.

La descente par la cage d’ascenceur, le long du cable, fut au départ quelque peu périlleuse. Elle avait perdu l’habitude de ce genre d’exercice, et il lui fallut un moment pour trouver le bon équilibre. Mais ce n’était guère différent des jeux qu’elle avait pu pratiquer avec d’autres enfants, à bord de vieilles stations spatiales servant de ports pirates, quand ils se laissaient glisser le long d’antiques barres de descente qui les faisaient traverser plusieurs niveaux à toute vitesse. Gare à celui qui lâchait la barre, ou ne maîtrisait pas l’atterrissage… Quand elle eut retrouvé les bonnes sensations, cela devint beaucoup plus facile.

- Vous vous en sortez, Infinie Gloss? s’enquit Waakel qui avait atteint le palier trois niveaux plus bas.
- C'est Ephynie Gosh!! Elle avait répondu avec agacement, et s’en voulut aussitôt. Après tout le Taung n’avait voulu que se montrer prévenant, aussi ajouta-t-elle sur un ton plus amène : Et oui, je m'en sors très bien, merci.

Quand elle fut sortie par l’ouverture pratiquée par le Jedi, elle resta bouche-bée en découvrant une dizaine de gardes du vaisseau qui pointaient leurs armes sur eux. Décidément tout allait de mal en pis dans cette affaire…

- Trois niveaux plus bas, tu disais? lança-t-elle avec ironie en se penchant légèrement vers Waakel.

Parfois il n’est plus temps de réfléchir. Il faut agir… Ephynie estima que ce moment était venu. Aucuns palabres ne les sortiraient de ce guêpier, les gardes montraient sans équivoque leur intention de les capturer… ou pire.

Les vibro-lames semblèrent glisser d’elles-mêmes entre ses mains, alors qu’elle s’élançait déjà vers le garde le plus proche d’elle, se baissant avant de l’atteindre. Pris au dépourvu, il n’eut pas le temps de réagir avant qu’une lame ne s’enfonce de bas en haut dans son aisselle, lui arrachant un hurlement de douleur. Profitant de l’avantage de la surprise que lui conférait son attaque inattendue, elle tourna sur elle-même, pour planter son autre lame dans les reins d’un second garde avant de rouler au sol, et de flanquer une ruade derrière les genoux d’un troisième, qui chuta en arrière en tirant involontairement une décharge de blaster qui atteignit le plafond.

Ephy savait que seule sa rapidité et l’effet de surprise lui avaient permis de prendre brièvement l’avantage. Une fois que les gardes se seraient ressaisis, ils prendraient le dessus. Sauf si ses camarades entraient dans la danse…

Elle n’avait guère le loisir de se préoccuper de ce que Quinlan et Waakel faisaient, trop occupée à se préserver elle-même, mais les quelques bruits de bataille qui parvenaient à elle malgré sa concentration lui laissaient supposer qu’ils n’étaient pas restés les deux pieds dans le même sabot…

Avatar du membre
Quinlan Vos
Messages : 1054
Enregistré le : 01 octobre 2011, 19:19
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Coruscant
Affiliation : Jedi
Localisation : A bord du Skorp-Ion...

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Quinlan Vos » 09 mai 2012, 20:21

La présence des gardes de sécurités les surpris tous, mais la rapidité de réaction d'Ephynie, la contrebandière plus encore... Avant qu'il n'ai eu le temps d'y penser, elle avait déjà neutralisé le premier des gardes... Une poussée de Force lui permit de mettre le taung Waakel à l'abri pendant qu'il dégainait son blaster...

Ephynie avait déjà abattu un second garde, mais elle faisait une cible vulnérable pour trois autres qui se trouvait plus loin... Alors qu'il tirait sur l'un d'eux, il comprit que jamais il n'aurait le temps de tous les éliminer avant qu'ils ne tuent la contrebandière... Il dirigeait son blaster vers les deux autres gardes quand ils s'écroulèrent raide morts, foudroyés par une rafale de rayon laser qui forcèrent les gardes survivants à battre en retraite...

Alors que lui même se mettait à couvert, il fut satisfait de voir arriver le Mandalorien, son fusil encore fumant...

- Ravi de te revoir... Il lui serra la main... Tu arrives juste à temps pour la fête... Il nous reste encore 5 ou 6 gardes et un clone sensible à la Force... J'ignore encore ce que vaut le taung au combat, mais la contrebandière se débrouille pas mal, elle a neutralisé deux gardes avant que tu n'arrives...

Il se pencha au delà de la barricade et ouvrit le feu à plusieurs reprises, satisfait de voir tomber un soldat averse...

- Je vais avoir besoin de ton aide... Je vais attaquer ce clone sensible à la Force... Pendant ce temps, tu te synchronises avec les deux autres pour éliminer les autres soldats... Ensuite, j'aurais besoin de toi pour achever cet enfoiré... au cas ou il serait plus doué que prévu...

Sans même attendre de réponse, il sorti de son abri, un blaster dans la main gauche, le sabre laser dans la droite et chargea cet inconnu lui tirant dessus pour voir chacun de ses rayons déviés par le sabre laser à double lame... Rengainant rapidement son blaster, il commença à enchainer les attaques et les parades avec ce maudit clone, plus doué dans les arts martiaux que ses deux prédécesseurs alors que ses compagnons continuait à éliminer les clones adverses, les faisant tomber un a un...

Alors qu'il détournait une petite partie de son attention pour voir comment ses amis s'en sortaient, la seconde lame du double-sabre-laser fila vers son ventre sans qu'il puisse l'esquiver... Alors qu'il se préparait à subir une douleur atroce, il fut repoussé par Dark Mandalorien qui encaissa de plein fouet le rayon lumineux du sabre, pleinement protégé par son armure en beskar...

- Il faut que je m'en trouve une comme ça... se dit-il avant de replonger au combat au coté du mandalorien qui se servait de son double-sabre-laser, mais activé d'un seul coté...
Ils n'avaient jamais combattu ensemble, aussi le combat fut légèrement moins efficace que prévu, se gênant l'un l'autre, incapable de finir les actions entamées par leur partenaire...

Finalement, le clone, distrait par un coup précis de Quinlan qui réussit à traverser sa garde, fut achevé dans la foulée par le mandalorien qui sépara proprement sa tête du reste du corps...

- Merci de ton aide...

Les deux autres s'approchaient d'eux...

- Tout est OK de votre coté ??

Avant que quiconque n'ai eu le temps de répondre, une section complète du mur s'effondra pour révéler des soldats clones en armure Katarn très personnalisée à la manière des commandos clones de la guerre du même nom...
Puis les grenades flash explosèrent...
"Si la Force le veut..."
Quinlan Vos

Avatar du membre
Rancor Malade
Messages : 1044
Enregistré le : 19 mars 2012, 11:29
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Planète natale : Concord Dawn
Affiliation : Contrebandier
Localisation : À bord d'un transport léger YV-560.

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Rancor Malade » 10 mai 2012, 14:53

Cela devait arriver, tôt ou tard, c'était inévitable. Son premier affrontement réel opposant deux groupes d'ennemis. Il n'y était pas vraiment préparé car durant ses précédents combats, il était seul et ses adversaires n'essayait pas vraiment de le tuer. Par contre il ne s'attendait encore moins à être d'entrée projeté derrière des caisses, il voulait se battre! Il en voulu une fraction de seconde à Quinlan pour ce geste mais se ravisa aussitôt car il comprit que le Kiffar avait agi dans le but de le protéger. Il prit la résolution de le remercier lorsque l'occasion de présenterait mais l'heure était à l'action. Il prit appui sur la caisse pour se projeter en l'air et atterrit à pieds joints sur les épaules d'un garde qu'il énuqua promptement. Il esquiva quelques tirs d'un garde qui se mit en position de tir à genoux, et Waakel se plaqua au sol pour lui envoyer un puissant coup de pied dans le menton. Ce qui l'étonna quelque peu, car il n'avait jamais effectué de tels mouvements auparavant. Sa liberté nouvelle et l'espoir d'une véritable vie l'exaltait, et Waakel se sentait différent depuis sa rencontre avec ses nouveaux alliés. Jamais dans ses rêves les plus fous il n'aurait imaginé une telle aventure! Ni même en apprendre plus sur ses ancêtres... Mais oui, c'est ça! Tout son corps s'en souvenait, lui. Les biologistes qui venaient l'étudier avaient parlé entre eux de "mémoire génétique". Un concept très abstrait pour lui jusqu'à ce moment là. Fort des nouvelles aptitudes qu'il se découvrait, il se dit à lui-même "Vous ne changerez pas un espèce de guerriers! Même des générations plus tard!" Il ramassa les deux fusils blaster de ses adversaires au tapis et les pointa à bout de bras vers le garde restant, qui mit ses mains en l'air, en signe de reddition. Alors le Taung, furieux, lâcha ses armes, avança vers lui et lui infligea un fantastique crochet du gauche dans la tempe. Le garde fut projeté contre le mur du couloir et son casque vola en éclats.

Sa besogne effectuée, il tourna son regard vers Ephynie qui nettoyait ses lames, et lui adressa ses félicitations. Ses alliés n'en étaient pas à leur premier combat et Waakel admira le style de combat de Quinlan, la garde en arrière, ainsi que celui du mandalorien et ses coups puissants. Le mystérieux jedi noir finit par être vaincu par les manieurs de sabre-lasers.

- Tout est OK de votre coté ??

Waakel s'apprêta à rassurer Quinlan mais, alors qu'ils n'étaient que cinq à six mètres d'eux, une détonation se fit entendre et des soldats déboulèrent à travers le mur, à mi-chemin, Il crut d'abord qu'ils étaient de leur côté, l'armure du premier s'apparentant à celle de Dark Mandalorien mais il chassa vite cette idée en voyant les grenades flash exploser.

Par réflexe, il fit un bond en arrière en attrapant Ephynie par la taille et s'éloigna le plus vite possible du champ d'action des grenades. Il sentait les tirs le frôler et se mit à couvert dès que possible. Ils passèrent une porte puis la fermèrent d'un tir de blaster dans l'activateur. A côté de lui, Ephynie s'assit et reprit son souffle et, tout en respirant, dit:
- Ne... refais... jamais... ça!... Ou il se pourrait que... ton espèce s'éteigne... sans te prévenir. Elle marqua un temps d'arrêt, puis soupira. "Mais merci quand même!"
Waakel lui sourit. Il commençait à la cerner.
- Il n'y a pas de quoi!... Il faut qu'on rejoigne les deux autres. J'espère qu'ils s'en sortent bien.
- Je ne me fais pas trop de soucis pour eux.
Waakel lui tendit une main pour l'aider à se relever et lui demanda:
- Où sommes-nous, à ton avis?

La pièce n'était pas grande, vide, composée d'un bureau et deux armoires fermées, faiblement éclairée par ce qui ressemblait à un de ces holoprojecteurs grand modèles. Quelque chose était différent cependant, l'hologramme projeté représentait une séries de formes qui défilaient assez rapidement: Touts les espèces présentes sur le vaisseau étaient répertoriées ici! Et pas que les animaux, aussi les passagers! Un Selkath, un mynock, un tu'kata, un gundark, un rodien, un rancor, un gizka, et ça continuait...
Ils ne leur fallu pas longtemps pour qu'ils comprennent que ce bureau était celui d'une personne importante ici...

- Dites-moi que je rêve! S'exclama Ephynie.
- J'en ai la sensation depuis que j'ai quitté Serral.
- Quel intérêt de regrouper toutes les espèces connues ainsi que plein de passager sur un vaisseau pour l'envoyer dans les régions inconnues?


Waakel ne répondit rien, il n'en avait pas la moindre idée. Il ouvrit quelques armoires pour finalement y trouver de quoi manger, et en donna à sa co-équipière. Il fallait préparer quelque chose avant la personne qui travaille dans ce bureau ne revienne, et on réfléchit mieux le ventre plein.
«Remember to always be yourself. Unless you suck.» Joss Whedon

Avatar du membre
Dark Mandalorien
Messages : 920
Enregistré le : 17 mars 2012, 19:15
Sexe : Masculin
Espèce : Arkanien
Planète natale : Manaan
Affiliation : Jedi
Localisation : A la chasse au Sith ( il parait que c'est délicieux)

Re: [RPG] Les fantômes de la République - Le jeu

Message par Dark Mandalorien » 10 mai 2012, 18:51

Dark Mandalorien ,ayant reçu le topo de la part de Quilan de la situation après être arriver devant ce qui s’apparentait à une minable tentative d'embuscade par l'avant, rechargea son fusil blaster et après avoir copieusement arrosé ses adversaires d'une salve de zone pour les forcer à se mettre à couvert. Il chargea les trois gardes les plus proches, tandis qu'Ephynie jouait de ses lames ( elle avait bien caché son jeu), que le Taung retrouvait ses instincts dignes des Mandaloriens, et que Quilan se prenait ce qui devait donc être l'un des fameux clones. Dark envoya le premier garde au tapis d'une rafale de blaster à bout portant, puis enfonça sa vibrolame dans le thorax du deuxième, tranchant précisément la veine cave. le troisième était trop prêt, et Dark n’eut d'autre choix que d'activer son lance flamme. Enfin, ce qui aurait dû être un lance flamme puisqu'il jailli au lieu de cela un grappin qui après s'être enroulé délicatement autour du cou du garde, accrocha quelque chose à travers la visière. Dark décida alors d'improviser, et tirant sur le câble tout en activant le détachement de ce dernier, il balança le garde dans le puits de l'ascenseur toujours ouvert.
Mais il s’aperçut que Vos était en difficulté. il se dépêcha de rejoindre le duel et parvint à parer in extremis avec son armure la lame du clone. Au moins le beskarr n'avait pas changer au cours des siècles. Toujours aussi solide. Il assista alors Quilan contre le clone, optant de n'utiliser qu'une lame pour éviter les accidents malheureux. Le combat sembla un instant s’enliser face à la maestria du clone et face à leur incapacité apparente à se coordonner, et Dark regrettait de ne pouvoir récupérer sa vibrolame pour déstabiliser leur adversaire. Mais Quilan finit par le mettre en difficulté et Dark acheva le travail en tranchant net la tête du clone. Ce combat lui avait rappelé un instant le bon temps.
Soudain, tandis qu'il félicitait Vos, il sentit un danger malgré lui dans la Force, et une section complète du mur s'écroula, révélant une escouade de soldats portant des armures fort semblable à la sienne. Mais alors qu'il pensait avoir peut-être affaire à des amis, les grenades d'un modèle inconnu leur tombèrent dessus, et Dark se retrouva d'un coup aveuglé, ses yeux le brûlant. des grenades Flash! Il se souvint alors des conseils de son ami jedi : ne te fie jamais à tes yeux. Il s'immergea alors de nouveau dans la Force, et visualisant, les adversaires parfaitement, ainsi que leurs schéma mentaux déroutants , car quasi identiques, il esquiva leurs premiers tirs, non sans remarquer aussi que Ephynie et Waakel avaient disparus de sa sphère de responsabilité. Bon d'abord il devait s'occuper de ces imposteurs qui osaient copier les Beskarr'gam. On allait voir si elles résistaient bien aux sabres lasers.
Il faut arrêter les Sith, ou nous serons éradiqués ou réduit en esclavage.

Mandalore le Sauveur.

Répondre